Trilogie le dernier homme – Margaret Atwood

Résumé : Cette trilogie comprend le dernier homme ou Oryx and Crake, le temps du déluge ainsi que MaddAddam. Ce sont des romans d’anticipation. Dans un monde post apocalyptique différents personnages se retrouvent. Les crackers sont une nouvelle ère de l’humanité suite à sa fin: des humains améliorés.

Dans le dernier homme, c’est l’histoire de Snowman ou Jimmy le prêcheur des Crackers, s’entrecroisent des chapitres au présent et au passé qui nous raconte son histoire et notamment sa rencontre et sa vie avec Oryx, femme mystérieuse dont il tombe amoureux et Crake, génie manipulateur peu optimiste sur l’humanité.

Le temps du déluge nous raconte la vie de Toby ou Eve six, actuelle naturopathe et parlant aux abeilles, qui fait partie des Jardniers de Dieu. Une secte où l’on croit au Déluge des airs, écolo qui transgresse les lois en vigueur en créant des jardins sur les toits. On y rencontre des croisement génétiques tous plus imaginatifs les uns que les autres, le lion croisé avec un agneau nous donne des liogneaux…

MaddAddam clôture cette trilogie et réunit les deux précédents tomes. Le but étant de ce protéger et de récréer une civilisation sur de nouvelles bases avec les Jardiniers de Dieu et les Crackers. On y retrouve surtout Toby et Zeb, personnage mystérieux des Jardiniers de Dieu qui n’a pas les mêmes valeurs que les autres. La protection est nécessaire face à des painballers qui sont des prisonniers enfermés dans des télé-réalité où ils se battent à mort ce qui a réduit leur circuit d’empathie.

Mon avis : Margaret Atwood nous plonge dans un univers où elle critique, démontre et invente un monde futuriste sur les bases de ce qui existe déjà. Ce sont des romans qui nous parle de tous les problèmes de la société actuelle : l’écologie, le féminisme, le capitalisme, la pornographie. Les romans sont imbriqués, ce ne sont pas des suites et pourtant chaque tomes nous rajoutent des éléments à l’histoire, le temps n’est pas le même mais à aucun moment nous ne sommes perdu dans l’histoire. On y retrouve également de la science avec un futur entièrement possible malheureusement.

Date de parution : mai 2003

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :